Ve. 16 ( 20h30  SWING LOVERS  ( scotché Jazz ) ( Hot Boogie Woogie )

Aucun texte alternatif disponible.

Le boogie-woogie est né de la « cadence » du bruit de la joncGon des rails des trains ! Lorsqu’il a explosé, au milieu des années 40, il a emporté tout le pays dans un tourbillon trépidant. Même les filles de la peGte bourgeoisie dorée, que l’on destinait à un plus vertueux avenir, se surprenaient à pianoter le fameux rythme .
Le « boogie-woogie » était un euphémisme pour « sexe »!
Plusieurs pianistes chanteuses « Shaked that thing » «secouaient la chose» . Elles chantaient, jouaient, racontaient les relaGons amoureuses avec des textes souvent à double sens, elles déchaînaient les foules et la censure!

Avec: Kristin Marion : voix – Philippe Martel : piano – Fred Debraine : batterie – Willie Walsh : contrebasse

Concert 20h30  – Accueil dès 19h30 – Entrée 20.-

Sa. 17 ( 20h30 )  SCOTT HAMILTON  ( Saxophonissime )

L’image contient peut-être : 1 personne, joue d’un instrument de musique

Scott Hamilton découvre très tôt le jazz grâce aux disques de son père, amateur d’Armstrong, d’Ellington et d’autres anciens ou « classiques ». Il apprend le piano et étudie un peu la clarinette, attiré par le saxophone ténor dont il admire quelques maîtres Coleman Hawkins, Ben Webster, Lucky Thompson, Flip Phillips à travers leurs enregistrements. Paul Gonsalves, comme lui natif de Providence, est l’un des rares qu’il entend en concert lors des passages de l’orchestre d’Ellington. Mais ce n’est qu’à dix-sept ans qu’il se décide pour le ténor. Après cinq ans de travail, il se rend à New York en août 1976 où, aidé par Roy Eldridge, il trouve vite quelques engagements : avec Hank Jones, Anita O’Day, puis dans l’orchestre de Benny Goodman. À la fin de 1977, il a déjà participé au Festival de Concord aux côtés de Joe Venuti et joué avec un groupe d’autres fidèles de la tradition mainstream : Warren Vaché, John Bunch, Michael Moore, Connie Kay. Il enregistre son premier disque au cours de la même année. De nombreux autres suivront (avec Bunch et Vaché encore, Nat Pierce, Dave McKenna, Jake Hanna, Red Norvo, Al Cohn, Buddy Tate, Woody Herman, la chanteuse Rosemary Clooney, Benny Carter, Charlie Byrd, Flip Phillips, Gene Harris, Gerry Mulligan, Ruby Braff, etc.), tandis que se constitue le trio régulier (Phil Flanigan, Chris Flory, Chuck Riggs) qui va désormais l’accompagner dans d’autres disques et de très nombreux concerts ou festivals (aux États-Unis, au Japon, en Europe), où il s’est produit également avec le Newport All Stars de George Wein.

Scott Hamilton Quartet avec: Kristin Marion : Chant – Scott Hamilton : Sax – Philippe Martel : Piano – Fred Debraine : Contrebasse – Willi Walsh : Batterie

Accueil dès 19h30 – Concert 20h30 – Entrée : 20 frs
Les places sont limitées, sans réservation. Pensez à venir suffisamment tôt!

Di. 18 ( 15h. )  SWING LOVERS  ( Gospel )

L’image contient peut-être : texte

Capture d e cran 2018 06 24 a 10 23 10

Avec: Kristin Marion ( vos ) – Philippe Martel ( b ) –  Fred Debraine( b ) – Willie Walsh ( d )

Accueil dès 14h – Concert à 15h –  Entrée 20.-