Nov. Ve.16 – SWING LOVERS – Sa.17 SCOTT HAMILTON – Di. 18 – SWING LOVERS

Ve. 16 ( 20h30  SWING LOVERS  ( scotché Jazz ) ( Hot Boogie Woogie )

Aucun texte alternatif disponible.

Le boogie-woogie est né de la « cadence » du bruit de la joncGon des rails des trains ! Lorsqu’il a explosé, au milieu des années 40, il a emporté tout le pays dans un tourbillon trépidant. Même les filles de la peGte bourgeoisie dorée, que l’on destinait à un plus vertueux avenir, se surprenaient à pianoter le fameux rythme .
Le « boogie-woogie » était un euphémisme pour « sexe »!
Plusieurs pianistes chanteuses « Shaked that thing » «secouaient la chose» . Elles chantaient, jouaient, racontaient les relaGons amoureuses avec des textes souvent à double sens, elles déchaînaient les foules et la censure!

Avec: Kristin Marion : voix – Philippe Martel : piano – Fred Debraine : batterie – Willie Walsh : contrebasse

Concert 20h30  – Accueil dès 19h30 – Entrée 20.-

Sa. 17 ( 20h30 )  SCOTT HAMILTON  ( Saxophonissime )

L’image contient peut-être : 1 personne, joue d’un instrument de musique

Scott Hamilton découvre très tôt le jazz grâce aux disques de son père, amateur d’Armstrong, d’Ellington et d’autres anciens ou « classiques ». Il apprend le piano et étudie un peu la clarinette, attiré par le saxophone ténor dont il admire quelques maîtres Coleman Hawkins, Ben Webster, Lucky Thompson, Flip Phillips à travers leurs enregistrements. Paul Gonsalves, comme lui natif de Providence, est l’un des rares qu’il entend en concert lors des passages de l’orchestre d’Ellington. Mais ce n’est qu’à dix-sept ans qu’il se décide pour le ténor. Après cinq ans de travail, il se rend à New York en août 1976 où, aidé par Roy Eldridge, il trouve vite quelques engagements : avec Hank Jones, Anita O’Day, puis dans l’orchestre de Benny Goodman. À la fin de 1977, il a déjà participé au Festival de Concord aux côtés de Joe Venuti et joué avec un groupe d’autres fidèles de la tradition mainstream : Warren Vaché, John Bunch, Michael Moore, Connie Kay. Il enregistre son premier disque au cours de la même année. De nombreux autres suivront (avec Bunch et Vaché encore, Nat Pierce, Dave McKenna, Jake Hanna, Red Norvo, Al Cohn, Buddy Tate, Woody Herman, la chanteuse Rosemary Clooney, Benny Carter, Charlie Byrd, Flip Phillips, Gene Harris, Gerry Mulligan, Ruby Braff, etc.), tandis que se constitue le trio régulier (Phil Flanigan, Chris Flory, Chuck Riggs) qui va désormais l’accompagner dans d’autres disques et de très nombreux concerts ou festivals (aux États-Unis, au Japon, en Europe), où il s’est produit également avec le Newport All Stars de George Wein.

Scott Hamilton Quartet avec: Kristin Marion : Chant – Scott Hamilton : Sax – Philippe Martel : Piano – Fred Debraine : Contrebasse – Willi Walsh : Batterie

Accueil dès 19h30 – Concert 20h30 – Entrée : 20 frs
Les places sont limitées, sans réservation. Pensez à venir suffisamment tôt!

Di. 18 ( 15h. )  SWING LOVERS  ( Gospel )

L’image contient peut-être : texte

Capture d e cran 2018 06 24 a 10 23 10

Avec: Kristin Marion ( vos ) – Philippe Martel ( b ) –  Fred Debraine( b ) – Willie Walsh ( d )

Accueil dès 14h – Concert à 15h –  Entrée 20.-

Vendredi 9 nov. 20h30 ELEKTRESS ( Reggae )

Salle parallèle  –  La Bouche Qui Rit – Rte Chantonale 5 – St-Maurice –

ELEKTRESS      https://www.elektrees.com/

A l’origine du groupe Elektrees, il y a une envie: celle de créer un projet aux influences reggae, dub pouvant aller aux frontières du hip hop ou de l’electro.Fondateur du projet, le compositeur et percussionniste lausannois Daniel Ciccone «Cicco» a toujours eu à cœur de collaborer avec d’autres artistes : coproducteurs, chanteurs, musiciens, ou ingénieurs du son. Autant de personnes d’horizons différents qui contribuent à enrichir la musique d’Elektrees.La liste de ces collaborations n’a cessé de s’étoffer depuis la sortie du premier EP six titres « Croosroads », et l’album 14 titres « WORLD DISORDER ».

Ce mélange des influences amène une saveur organique reggae-dub mettant en fusion une musique limpide, un groove chaleureux et des textes engagés.Il est accompagné sur scène par trois talentueux musiciens: Voix Irie Pit  –  Dj Nerdy Kut  –  Keys&Trompette Thomas Florin

 

 

 

Accueil dès 19h30   BAR – GOURMANDISES  –  Entrée 20fr.- – 10 franfrancs

 

 

 

Vendredi et Samedi 26 – 27 Oct. à 20h30 IVRE DE SOUL

Salle parallèle de La Bouche Qui Rit  –  Rte Chantonale 5 – 1890 St-Maurice

Entrée 20 fr.- 10 franfrancs – Bar – Gourmandises – accueil dés 19h30

 

Vendredi 26 – 20h30     HMF    Funk Music

Samedi 27 –   20h30     BACK TO SOUL    Soul / Funk

VENDREDI

Helmy More Funker’s Big Band Hmf

Entre reprises endiablées et compositions originales, cette véritable petite armée menée par le saxophoniste Moreno Helmy va faire la guerre à la grisaille et distiller son funk imparable.

 

 

 

 

SAMEDI

BACK TO SOUL

Back To Soul est un groupe de funk né en 2009 de la rencontre de musiciens désireux d’entretenir la flamme allumée par James Brown et Tower of Power. La recette est simple : grooves imparables, arrangements de cuivres ciselés et un duo de voix soul et punchy. Les compositions originales sont agrémentées de quelques covers et reprennent les messages positifs du funk : « shake everything you’ve got / let’s party ». Plus qu’une musique c’est une attitude, un état d’esprit. Stay tuned and join the party !

BTS c’est :- Christal Rose / Peter Allen : Vocal- Gianni Sorce : Batterie- Claude Boche : Basse- Nicolas Scherer : Guitare- Gérald Regamey : Claviers- Moreno Helmy : Saxophones- Christophe Rochat : Trompette

 

https://mx3.ch/t/1oz7

 

   Résultat de recherche d'images pour "back to soul"

 

 

Ce samedi 13 oct – 20h30 DAVID MINSTER

DAVID MINSTER

 

« Une voix impressionnante »

David Minster est né le 4 janvier 1986, est un chanteur, multi -instrumentiste, auteur compositeur interprète suisse, beau-frère du célèbre chanteur américain, Calvin Russell et neveu du rockeur Vince Taylor star des années 60, dit, l’ange noir.

Aujourd’hui, il chevauche les scènes suisses et françaises.

Il séduit son public par un son, un charisme, une voix rauque et sa belle gueule…

Actuellement un artiste montant, qui mérite d’être découvert!

Une belle histoire d’amour qui débute entre lui et son public…

Il authentifie sa musique par son histoire  et ses blessures, d’un style blues rock et pop

David Minster Biographie

Entrée 20 fr.- et 10 franfrancs – Bar – Gourmandises

ve 5 oct. 20h30 WAN DAY Rock-Pop-Jazz-Blues. Dim 7 oct. 14h 30 GYRAF Homme Orchestre. 16h NAKUJABO SoulReggaeHipHopFunk

Vendredi   5 oct 20h30    WAN DAY   Rock – Pop – Jazz – Blues

Accueil 19h30 – Concert 20h30 – Adulte 20 frs – Enfant 10 frs  Bar – Gourmandises

Dimanche 7 oct 14h 30   GYRAF  Homme grand orchestre

                          16h        NAKUJABO SoulReggaeHiphopFunk

Accueil 13h30 – Concert 14h30  et 16h – Adulte 20 frs – Enfant 10 frs  Bar – Gourmandises

 

………………………………………………………………………………………………………..

 

WAN DAY   Ve 5 oct 20h30

WAN DAY ou Le Jour Blême est né de l’univers musical du flûtiste traversière Ewan Dayot.
Chaque pièce est une bulle, une parenthèse, ou viennent s’entrechoquer énergie, nostalgie et poésie.
WAN DAY peut-être électrique ou acoustique, nuageux ou ensoleillé, triste ou joyeux. Tout dépend de vous, de ce que vous voulez y entendre…

Avec Thomas Florin, clavier
Ewan Dayot, flûte
Blaise Hommage, basse
Noé Bénita, batterie

L’image contient peut-être : bandes

 

……………………………………………………………………………………………………..

 

GYRAF   dim 7 oct. 14h30

« C’est un pouvoir magique que possède Gyraf, celui de faire rêver petits et grands sur son passage et de les emmener dans un univers coloré et interactif : le monde meilleur qu’il s’applique à créer autour de lui. »

A la découverte, l’oreille aux aguets, GYRAF est un homme-orchestre voyageur, un animal multi-instrumentiste à deux pattes qui sillonne à grandes enjambées la savane musicale !

Auteur-compositeur, Gyraf interprète des chansons claires et simples à s’approprier. Il les compose sur la route, lors de ses voyages, en sifflotant des ritournelles jusqu’à ce qu’une d’entre elles sorte du lot « par évidence »! Ses textes français traitent avec humour, tendresse et fantaisie les émotions et ressentis que l’on partage dans une quête d’évolution : chaque être humain (et encore plus l’enfant durant sa croissance) tend vers un mieux être et une optimisation des aspects qui font son humanité. C’est en échangeant les uns avec les autres, que cela donne le bonheur de vivre ensemble !

Avec sa grosse caisse qui fait office de guide sur la route comme le « boum boum » du cœur, Gyraf crée un pont entre des styles qui le font vibrer et qu’il aime mélanger même à l’intérieur de ses chansons pour les rendre encore plus surprenantes : Le funk, le reggae, la valse, le tribal, le rock, la techno, le rap,…. Des contrastes musicaux parfois soudains qui font aussi et surtout la « patte musicale » de Gyraf.

Une chanson n’est jamais monotone et n’en finira pas de nous surprendre tant qu’elle ne sera pas terminée !

 

 

 

…………………………………………………………………………………………………….

 

NAKUJABO       Dim. 7 0ct 16h

 

Nakujabo, comme son nom ne l’indique pas est un groupe aux origines montheysannes. Formée en 2016, la formation a rapidement trouvé une aisance à l’écriture et à la composition pour proposer aujourd’hui des morceaux issus exclusivement de leur fabrication. N’étant pas parvenu à faire un choix entre la soul, le reggae, le hip hop ou même la funk, ils ont décidé de tout garder et d’élaborer leur propre recette.

Nakujabo compte parmi ses ustensiles des synthétiseurs, savamment maniés par Stéphane Donnet, une basse, jouée avec efficacité par Laurent Dall’agnolo, une batterie, carressée délicatement par les baguettes de Mathéo Margnetti, des guitares grattées généreusement par Julien Moret et Loïs Renaud, et enfin, la voix sensuelle de Shannon Granger harmonisant un spectre sonore subtilement organisé.

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes debout et chaussures

 

 

Dim 30 sept. 14h30 L’ESPECE ANONYME ( Reggae )

14h30  L’Espèce Anonyme ( Reggae ) Dans le beau jardin de La Bouche Qui Rit

 

 

L’Espèce Anonyme et sa chanson en reggae dans le texte, se livre avec un soupçon de folie, quelques mélodieuses rêvasseries et un phrasé décalé.

L’Espèce Anonyme souffle, gratte et tapote avec l’énergie d’un reggae loin de tout cliché.

Elle nous transporte en des lieux secrets, bien enfouis au fond de nous, là où l’atmosphère sait rester chaleureuse et douce.

On y entend le temps qui passe et qui parfois se fige. Le temps de s’arrêter et de rêver. Le temps de s’ennuyer et de voir le temps passer. Vieillir. Imaginer. Et pourquoi pas partir…

L’Espèce Anonyme, et sa chanson reggae, nous raconte ici quelques histoires imagées, rythmées, mélodieuses, comme des instantanés de rêves.

 

Résultat de recherche d'images pour "l'espèce anonyme"    Image associée

 

Entrée 20 fr.- et 10 Franfrancs les enfants – Bar – Soleil –