Sam 17 mars 20h30 – Sylvie Arlettaz, voix (Suisse) Quique Sinesi, guitare (Argentine)

Sylvie Arlettaz, voix (Suisse)    Quique Sinesi, guitare (Argentine)

Promenade d’un soir  –  Poésie, chansons et musique argentine

Quique Sinesi  ou la musique poétique

 Les 11 et 17 mars prochains, le guitariste argentin Quique Sinesi se produira en Valais, à la Fondation Louis Moret, à Martigny, puis à la Bouche qui rit, à Saint-Maurice.
Rencontre avec un artiste original et très inspiré.

Vous vivez à Buenos Aires mais vous jouez souvent en Suisse et en Valais, quels sont vos liens avec ce pays ?
La première fois que je suis venu en Suisse, c’était en 1982, avec un groupe de tango. Nous avons fait une tournée et joué au festival de jazz de Zurich. J’ai été conquis par la nature et les paysages. Venant de la bruyante Buenos Aires, j’avais l’impression d’arriver sur une autre planète, où régnaient le calme et la paix. Le public était aussi spécial, très attentif et réceptif. En 2002, j’ai joué au Festival international de guitare de Lausanne. J’y ai connu la chanteuse valaisanne Sylvie Arlettaz et elle m’a invité à jouer à Martigny. Depuis, j’y reviens régulièrement. J’apprécie particulièrement le cadre bucolique de la Fondation Louis Moret, mêlant art contemporain et musique. À chaque fois, j’éprouve beaucoup d’émotions à jouer dans ce lieu poétique, sous l’égide des Jeunesses musicales de Martigny.

Vous avez joué avec de grands noms du tango argentin, comme Dino Saluzzi et Pablo Ziegler, qui était le pianiste de Piazzolla. Vous avez d’ailleurs reçu le Latin grammy Awards avec ce dernier. Vous ont-ils incité à écrire votre propre musique ?
Jouer à vingt ans avec Dino Saluzzi a été une expérience très marquante de ma vie. Avec lui, j’ai appris le métier, en tournée, et j’ai aussi pris conscience de la richesse du patrimoine musical argentin. Mais je dois dire que mes premiers pas se sont faits dans l’enfance. Ma mère écoutait et chantait de la musique folklorique.  C’est resté gravé dans mon cœur. Dans ma musique, on retrouve d’ailleurs des rythmes tels la chacarera, la zamba, la milonga, etc. Je suis aussi très fan de candombe, un style de musique d’Uruguay, qui est né à Montevideo, dans les communautés noires. D’autre part, j’ai commencé dans un groupe de rock et j’adore aussi le jazz. Jouer avec le pianiste de jazz et de tango Pablo Ziegler m’a permis de développer un toucher particulier, car il était extrêmement exigeant au niveau du son et de la cohésion du groupe. Nous avons répété un an à Buenos Aires avec Walther Castro, bandonéoniste, avant de faire notre première tournée en Europe.

Vous jouerez avec la chanteuse valaisanne Sylvie Arlettaz. Que présenterez-vous ?


Sylvie Arlettaz est une artiste originale. Chez elle, l’écriture va de pair avec le dessin. Une fois plongée dans ce monde onirique, elle revient chargée de nouvelles sonorités et compose des chansons. Ce qui compte chez elle, c’est l’aventure poétique et une certaine respiration. Elle aime particulièrement la nature et tout ce qu’elle crée est un reflet de cet amour pour les paysages, les odeurs et les sons de la forêt et de la montagne. Au fil des années, elle s’est lancée dans l’écriture musicale. Je l’ai encouragée et nous avons enregistré ensemble quelques titres sur son dernier CD L’âme vagabonde.
Elle prépare actuellement une exposition de poèmes et de dessins intitulée Entre Ciel et terre, et nous allons interpréter certains poèmes en musique ainsi que ses propres chansons et quelques chansons du folklore argentin. Comme son projet parle des origines africaines de l’humanité, nous allons intégrer des rythmes de candombe, pour montrer l’influence de l’Afrique sur toutes les musiques du monde.

La Bouche qui rit, un lieu insolite. Pourquoi avoir choisi cet endroit ?


La bouche qui rit est un lieu de création, un petit bijou au milieu du Valais. D’abord, il est étonnant par sa situation, au milieu du Bois Noir, dans une forêt magnifique de pins sylvestres qui se balancent au gré du vent. Ensuite, c’est un lieu de rencontres entre musiciens de tous horizons. Ils y viennent pour échanger des idées, pour se ressourcer et créer. L’âme du lieu, c’est Jacky Lagger, auteur, compositeur et interprète. Il nous accueille avec sa générosité légendaire, accompagné par Anne Kolendowsky, chanteuse qui se produit régulièrement avec lui. Nous avions envie de partager notre poésie dans cet écrin de verdure et nous réjouissons beaucoup de cette escale à Saint-Maurice.

Promenade d’un soir      Sylvie Arlettaz, chant, poésie      Quique Sinesi, guitare

Musiques de Sinesi, Arlettaz et folklore argentin
Poésie de Sylvie Arlettaz

Samedi, le 17 mars 2018, 20.30

LA BOUCHE QUI RIT, Lieu culturel et Cré-Actif
route cantonale 5
1890 Saint-Maurice
Réservations : 0794609931
www.bqr.ch

Sam. 9 déc. 20h30 JEK & ANIU ( Scène attitude )

JEK & ANIU  –   20h30 Salle Parallèle

 

Emotion, poésie, écriture libre, espérante, audacieuse, décalée, chansons habillées de musique acoustique, inventives au couleurs de ce monde. Des vers tendres, des verts profonds, des vers éclatés, des vers colorés d’élans musicaux divers.

Aniu : Anne Kolendowska (chant – ukulélé – pianolélé)

Jek : Jacky Lagger (chant – guitalélé – paroles et musique)

 

Jek & Aniu ! Dans ce duo les atomes se crochent et s’accrochent au gré des compositions. Leurs titres rendent hommage à la sagesse impertinente du ukulélé, instrument qui incarne décidément une pacifique contestation avec ses quatre cordes pas si pincées que ça. D’autres compositions compatissent aux blues des conifères qui ont les boules à Noël et à qui cela fait « scier » de finir en bois de cheminée ou milite pour un point G en signe de ralliement. ( Joël Cerutti )

 

Résultat de recherche d'images pour "jek & Aniu"

 

Résultat de recherche d'images pour "jek et Aniu"   Résultat de recherche d'images pour "jek et Aniu"  Résultat de recherche d'images pour "jek et Aniu"

 

Ouverture des portes 19h30  Adultes 20fr,- Enfant 10 franfrancs  Boissons – gourmandises

EXCEPTIONNEL ! Ce sam. 25 nov. 20h30 TIM & PUMA MIMI

TIM & PUMA MIMI ( The quirky électro duo from Zurich & Tokio )

timpuma.ch

Tim and Puma Mimi by Moritz Bichler 2  Tim and Puma Mimi by Moritz Bichler 4  Tim and Puma Mimi by Moritz Bichler 1

Singulière formation electro-pop bicéphale, TIM & PUMA MIMI comporte une tête zurichoise (Christian Fischer) et une tête japonaise (Michiko Hanawa), réunies dans la célébration loufoque d’une electronica tordue mais revigorante.

Le duo est connu pour composer un peu n’importe où en termes géographiques (Tokyo, New York, Zurich) et en termes ergonomiques (en avion, à la cuisine, par téléphone), sans s’imposer de restriction quelle qu’elle soit.

On pense à Stereo Total en plus déglingué, à un Gorillaz japonisant, mais les horizons de Tim & Puma Mimi sont dangereusement extensibles : qui avait déjà fait une cover de James Brown par skype avec un concombre pour seul instrument ?

On les a entendus presque partout (Couleur 3 en tête), vus partout, du Kilbi à Sonar en passant par le Paléo, et ce samedi à LA BOUCHE QUI RIT

 

 

Accueil dés 19h 30 – Entrée Adulte 20fr.- Enfant 10 Franfrancs  –  Bar – Gourmandises

Ce sam. 18 nov. 20h30 ALIX TRIO ( Jazz contemporain )

ALIX TRIO à 20h30 ( Salle Parallèle )

ALIX Trio est un projet franco suisse de Jazz contemporain basé entre Lausanne et Paris. Créé à l’hiver 2015 ce trio rassemble trois musiciens actifs de la scène Jazz européenne. Alix Logiaco (piano), Virgile Rosselet (contrebasse) et Lukas Briner (Batterie) se sont tous les trois rencontrés à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Leurs compositions à la fois efficaces et raffinées se distinguent par une recherche acharnée d’un son de groupe personnel. C’est en défendant un jazz définitivement actuel qu’ils préparent leur premier album pour la rentrée prochaine.

Entrée Adulte 20fr.- Enfant10 franfrancs – boissons, gourmandises – Accueil dés 19h30

 

——————————————————————————————————————————————————————

Ce sam. 11 nov. 20h30 L’HOREE ( Chanson Electro Pop )

20h30 Salle Parallèle  L’HOREE

lhoree2.jpg  lhoree1.jpg

Après plusieurs années de collaboration en quartet, Fanny Anderegg et Vincent Membrez décident d’expérimenter un nouvel univers musical dans un duo électro-acoustique mêlant voix, piano, claviers électroniques et loopers. Des histoires, des poèmes, chantés en français, s’enroulent et se déroulent sur un tapis de boucles vocales, harmoniques et percussives – une nouvelle facette de ces deux artistes à découvrir.

Le premier EP 4 titres « L’HORÉE » est sorti le 1er septembre 2017 accompagné de vidéos tournées au Balcon du Ciel à Nax et réalisées par Bastien Bron.

Soudain, une goutte d’eau perle du micro. La voix chante la rivière, la mer, les marées. D’autres gouttes s’échappent, s’écoulent, se rassemblent. Les pédales deviennent humides, l’électricité vacille. La rivière sort de son lit, l’eau monte, la marée galope. Des algues noires épaississent les touches, les feutres s’imbibent, la voix s’élève, les mains ondulent. L’eau caresse le menton, nourrit le piano, trempe les circuits. Etincelles acoustiques. Ressac de la mélodie. Flotte l’air, plane la voix. Invitation à une baignade rêvée.

Entrée Adulte 20fr.- Enfamts 10 franfrancs – Boissons , gourmandises