Sam 17 mars 20h30 – Sylvie Arlettaz, voix (Suisse) Quique Sinesi, guitare (Argentine)

Sylvie Arlettaz, voix (Suisse)    Quique Sinesi, guitare (Argentine)

Promenade d’un soir  –  Poésie, chansons et musique argentine

Quique Sinesi  ou la musique poétique

 Les 11 et 17 mars prochains, le guitariste argentin Quique Sinesi se produira en Valais, à la Fondation Louis Moret, à Martigny, puis à la Bouche qui rit, à Saint-Maurice.
Rencontre avec un artiste original et très inspiré.

Vous vivez à Buenos Aires mais vous jouez souvent en Suisse et en Valais, quels sont vos liens avec ce pays ?
La première fois que je suis venu en Suisse, c’était en 1982, avec un groupe de tango. Nous avons fait une tournée et joué au festival de jazz de Zurich. J’ai été conquis par la nature et les paysages. Venant de la bruyante Buenos Aires, j’avais l’impression d’arriver sur une autre planète, où régnaient le calme et la paix. Le public était aussi spécial, très attentif et réceptif. En 2002, j’ai joué au Festival international de guitare de Lausanne. J’y ai connu la chanteuse valaisanne Sylvie Arlettaz et elle m’a invité à jouer à Martigny. Depuis, j’y reviens régulièrement. J’apprécie particulièrement le cadre bucolique de la Fondation Louis Moret, mêlant art contemporain et musique. À chaque fois, j’éprouve beaucoup d’émotions à jouer dans ce lieu poétique, sous l’égide des Jeunesses musicales de Martigny.

Vous avez joué avec de grands noms du tango argentin, comme Dino Saluzzi et Pablo Ziegler, qui était le pianiste de Piazzolla. Vous avez d’ailleurs reçu le Latin grammy Awards avec ce dernier. Vous ont-ils incité à écrire votre propre musique ?
Jouer à vingt ans avec Dino Saluzzi a été une expérience très marquante de ma vie. Avec lui, j’ai appris le métier, en tournée, et j’ai aussi pris conscience de la richesse du patrimoine musical argentin. Mais je dois dire que mes premiers pas se sont faits dans l’enfance. Ma mère écoutait et chantait de la musique folklorique.  C’est resté gravé dans mon cœur. Dans ma musique, on retrouve d’ailleurs des rythmes tels la chacarera, la zamba, la milonga, etc. Je suis aussi très fan de candombe, un style de musique d’Uruguay, qui est né à Montevideo, dans les communautés noires. D’autre part, j’ai commencé dans un groupe de rock et j’adore aussi le jazz. Jouer avec le pianiste de jazz et de tango Pablo Ziegler m’a permis de développer un toucher particulier, car il était extrêmement exigeant au niveau du son et de la cohésion du groupe. Nous avons répété un an à Buenos Aires avec Walther Castro, bandonéoniste, avant de faire notre première tournée en Europe.

Vous jouerez avec la chanteuse valaisanne Sylvie Arlettaz. Que présenterez-vous ?


Sylvie Arlettaz est une artiste originale. Chez elle, l’écriture va de pair avec le dessin. Une fois plongée dans ce monde onirique, elle revient chargée de nouvelles sonorités et compose des chansons. Ce qui compte chez elle, c’est l’aventure poétique et une certaine respiration. Elle aime particulièrement la nature et tout ce qu’elle crée est un reflet de cet amour pour les paysages, les odeurs et les sons de la forêt et de la montagne. Au fil des années, elle s’est lancée dans l’écriture musicale. Je l’ai encouragée et nous avons enregistré ensemble quelques titres sur son dernier CD L’âme vagabonde.
Elle prépare actuellement une exposition de poèmes et de dessins intitulée Entre Ciel et terre, et nous allons interpréter certains poèmes en musique ainsi que ses propres chansons et quelques chansons du folklore argentin. Comme son projet parle des origines africaines de l’humanité, nous allons intégrer des rythmes de candombe, pour montrer l’influence de l’Afrique sur toutes les musiques du monde.

La Bouche qui rit, un lieu insolite. Pourquoi avoir choisi cet endroit ?


La bouche qui rit est un lieu de création, un petit bijou au milieu du Valais. D’abord, il est étonnant par sa situation, au milieu du Bois Noir, dans une forêt magnifique de pins sylvestres qui se balancent au gré du vent. Ensuite, c’est un lieu de rencontres entre musiciens de tous horizons. Ils y viennent pour échanger des idées, pour se ressourcer et créer. L’âme du lieu, c’est Jacky Lagger, auteur, compositeur et interprète. Il nous accueille avec sa générosité légendaire, accompagné par Anne Kolendowsky, chanteuse qui se produit régulièrement avec lui. Nous avions envie de partager notre poésie dans cet écrin de verdure et nous réjouissons beaucoup de cette escale à Saint-Maurice.

Promenade d’un soir      Sylvie Arlettaz, chant, poésie      Quique Sinesi, guitare

Musiques de Sinesi, Arlettaz et folklore argentin
Poésie de Sylvie Arlettaz

Samedi, le 17 mars 2018, 20.30

LA BOUCHE QUI RIT, Lieu culturel et Cré-Actif
route cantonale 5
1890 Saint-Maurice
Réservations : 0794609931
www.bqr.ch

Ce samedi 28 oct. 20h30 JONAS TRIO ( Rapwriting )

20h 30 Salle Parallèle JONAS TRIO ( Rapwriting )

Rappeur, tricoteur de mots, détourneur de dictons

https://youtu.be/W_AQSavMnhA                 https://mx3.ch/tracks/1hhK/player_asset

   

Premiers textes de rap écrits en 1991, trois ans après c’est la formation du groupe le DUO (Dangereux Uppercut sur les Ondes) avec Rox. Sortie du maxi vinyl « Rien n’est DUO hasard » en 1999, et le EP « Hasardeux » en 2001. C’est en solo que le chemin se poursuit. Bagages, album enregistré entre le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso et la Suisse, avec de nombreuses collaboration, sort en 2006. Le répertoire est repris par un groupe monté pour l’occasion, qui se ballade entre jazz et musique afro-mandingue: Le Taxi Brousse Orchestra. Le projet fait son petit bruit en Suisse entre 2006 et 2007 en passant notamment par la grande scène de Cully, le Paléo, la scène Ella Fitzgerald, le Moods et le Festival l’Boulevard de Casablanca. A part quelques collaborations en tant qu’invité ou pour la campagne politique contre l’exportation de matériel de guerre, Jonas se fait discret. Actuellement un nouveau répertoire avec une nouvelle équipe se monte: Mathieu Karcher à la guitare, Cedric Schaerer au piano et aux claviers, Christophe Chambet à la basse et Maxence Sibille à la batterie. Restez attentif…

Entrée 20 fr.- Enfants : 20 franfrancs

Samedi 22 oct. – 20h30 FORT et VERT ( Conte végétal ) – 21h STEPHANE BORGEAUD en chanteur……………………..Dimanche 23 oct. 14h30 – SUZANE LA GRENOUILLE ( Jeune public )

Entrée Adulte 20 frs – Enfant 10 franfrancs – Boissons – Gourmandises

20h30 – FORT et VERT ( Conte Végétal ) par JEKANIU ( 25 min en vers )

Résultat de recherche d'images pour "illustrations foret"  Résultat de recherche d'images pour "jek & Aniu"

Imaginez vous en plein air, en pleine herbe, bien plantés, les racines profondes pour toucher à d’autres monde.Nous sommes entre jeunes pousses, vieilles branches, entre homo-sapins de bonne soucheMousse, Mimosa, monsieur Mélèze, madame Cerisier, Jean Pignon, les fils Dubois, Olivier et la famille Dujardin. Des hêtres vivants, pas une bande de troncs, mais, des princes sarments, des branches neiges, une prêle au bois dormant, une belle gueule de loup, un psychiarbre, Aroles des Maudes et Camomille de Monaco. Dans ce conte musical, nous sommes branchés « végétal« , Imaginez vous au sommet de l’arbre, au plus près possible des étoiles. Ouvrez grands vos ramages, la lune vous parle. Je lui cèdre la parole.

………………………………………………………………………………………………………………………………………….

21h –  STEPHANE BORGEAUD ( En chanteur solo )

http://www.stephaneborgeaud.ch/tracks/echange/ira_jamais.mp3

Résultat de recherche d'images pour "stephane borgeaud"  Résultat de recherche d'images pour "stephane borgeaud"

Chanteur, auteur, compositeur. Des textes en français, des rythmes folk, ethniques ou blues, Stephane raconte la vie des gens, la montagne parfois.

Une voix aérienne qui vous guide vers les sommets, qui vous sauve quand tout ce précipice, qui vous offre en chansons de sublimes horizons.

Entrée Adulte 20 frs – Enfant 10 franfrancs – Boissons – Gourmandises

————————————————————————————————————————————–

Dimanche 22 0ct. 14h30  SUZANE LA GRENOUILLE ( Spectacle jeune public )

Par la compagnie tout en bloc 

Entrée Adulte 20 frs – Enfant 10 franfrancs – Boissons – Gourmandises

 

Ce dimanche 1 0ctobre 14h30 ZEZETTES SWING – 16h FRANKéMAX

14h 30 ZEZETTES SWING   

Selon le temps : Bois de scène ( Extérieur ) ou Salle Parallèle

https://mx3.ch/zezettesswing – https://youtu.be/7lVcTqPMGEc

Formés en 2016, les Zezettes swing, vous proposent un répertoire de chansons festives, amusantes, engagées et poétiques.
Chloé et Baptiste composent textes et musiques, ils sont accompagnés par David Millioud à la guitare, Christophe Béguin à la batterie à bretelle, Antoine Scheuner à la contrebasse.

Résultat de recherche d'images pour "Zezettes swing"  Résultat de recherche d'images pour "Zezettes swing"

Frère et soeur, Baptiste et Chloé chantent ensemble depuis leur plus jeune âge, bercés par le violon de leur mère Anne-Thérèse Bieri. A l’adolescence, le trio prend forme, ils sont rejoint par David Millioud,  le swing est en marche!Christophe béguin, Chloé Burlet, Simon Pellaux et Antoine Scheuner entrent dans la danse en 2016, le nom du groupe est trouvé: les  » Zezettes Swing  »  Un regard poétique et critique sur le monde qui nous entoure, tinté de swing bio-activiste, bienvenu dans leur univers…

Résultat de recherche d'images pour "Zezettes swing"

 

16h  FRANKéMAX à  LA GRENOUILLE QUI CHANTE

Résultat de recherche d'images pour "images musiciens caricature"  Résultat de recherche d'images pour "images musique caricatures gratuites"  Résultat de recherche d'images pour "images québec droles gratuites"

FranKéMax vous emmènent au pays de Robert Charlebois, Félix Leclerc, Beau Dommage et autres chanteurs à l’accent sympathique pour incarner en quelques reprises et compos toute la chaleur humaine du Québec.

Accueil dès 13h – Adulte 20 frs – Enfant 10 frs

Ce jeudi 28 sept. 20h30 YAEL MILLER ( Indie Pop )

YAEL MILLER  à La salle Parallèle de la Bouche Qui Rit     https://mx3.ch/yaelmiller

               

Une voix envoutante et des notes épiques, des chansons intimes et une présence scénique intense : Yael Miller musicale est l’une des découvertes du moment.
Originaire de de Tel Aviv, elle étudie le chant, le piano et le trombone au con-servatoire Yigal Alon.
Yael compose et interprète ses propres projets depuis son adolescence, sa soif de découvertes la fait collaborer avec divers projets jazz, rock, klezmer, expérimentaux, rap et des comédies musicales.
Genevoise d’adoption, Yael Miller est à l’origine du groupe Orioxy avec lequel elle sort trois albums remarqués, obtenant des reconnaissances internationales, tel que le grand prix du jury du festival de Jazz d’Avignon, et jouant sur de nombreuses scènes prestigieuses (Jazz à la Villette, Sunset – Paris, Cully Jazz Festival, Copenhagen Jazz Festival, Alhambra – Genève, Like a Jazz machine – Luxembourg, …)

Elle est également enseignante au Conservatoire Populaire de Genève et collabore à de nombreuses aventures musicales.
Flirtant avec les frontières de l’indie pop-rock, la musique minimale et intense de Yael Miller transporte le public dans un univers singulier et iconoclaste.
Elle chante des textes poétiques en anglais, en français et en hébreu, s’accompagnant au piano Wurlitzer et synthés en harmonie avec la batterie de Roland Merlinc et la basse de Baptiste Germser.
Son premier EP sort le 21 septembre 2017, avec un vernissage à La Dame de Canton (Paris 13).

Entrée 20fr.- enfants 10 franfrancs . BOISSONS – GOURMANDISES

Ce dimanche 10 sept à 14h30 ELEKTREES ( Reggae – Dub )

A la SALLE PARALLELE ( Qualité d’écoute – Belle ambiance )

ELEKTREES  : Vidéo –    https://youtu.be/Yq–3I8PwfE   –   https://youtu.be/VaijvEUSXNI

A l’origine du groupe Elektrees, il y a une envie: celle de créer un projet aux influences reggae, dub, et électro. Mais surtout une rencontre, entre le compositeur et percussionniste lausannois Daniel Ciccone «Cicco» et le chanteur reggae Daddy Maky aka Koly Tenguela, originaire du Sénégal. Entre les deux artistes, réunis par des affinités musicales et humains communes, l’alchimie a tout de suite fonctionné. Elle a donné naissance à un premier album, «Crossroads».

Dans la filiation des grandes rencontres musicales entre l’Afrique et l’Occidentce mélange des influences amène une saveur organique et électro mettant en fusion une musique limpide, un groove chaleureux et des textes engagés. Proposer une musique utile, humaine, voilà le credo d’Elektrees.

L’expérience accumulée par les deux artistes au cours de leurs carrières respectives est un atout précieux pour la réussite de ce projet. L’envie  de collaborer avec d’autres artistes était également une évidence pour le tandem. Que ce soit en tant que coproducteurs, musiciens, ou ingénieurs du son. Autant de personnes d’horizons différents qui contribuent aujourd’hui à enrichir la musique d’Elektrees.

Accueil dés 19h30 – Boissons – Gourmandises – Entrée Adultes 20fr.- Enfants 10fr.-